Les chapes béton

Comme pour les dalles béton, il existe plusieurs types de chape. De façon générale, une chape est une couche de mortier à base de ciment (elle peut également être à base de résine ou de chaux), qui est destiné à surfacer, un support comme une dalle béton ou enrober un plancher chauffant.

Cette chape pourra par la suite accueillir des couches supérieures de finition, comme du travertin, du carrelage, du parquet flottant ou collé, …

Parmi les différentes chapes, on distingue les chapes dites traditionnelles, les chapes de ravoirages, les chapes adhérentes, les chapes armées, les chapes flottantes, les chapes fibrées et les chapes résines.

Il est important de savoir bien choisir le type de chape nécessaire en fonction des contraintes techniques du chantier.

La chape, un support qui doit être proche du zéro défaut

De loin la plus classique, la chape traditionnelle (mortier) est une chape qui vient se couler sur une dalle béton. Elle est indispensable pour chaque construction. On coule cette chape dans le but d’homogénéiser la dalle et de créer un véritable support stable, lisse et parfaitement de niveau afin de pouvoir le couvrir avec la couche de finition comme le carrelage, parquet, … De façon impeccable. L’épaisseur moyenne d’une chape est de 55mm.

Il y a ensuite la chape de ravoirage. Cette chape à quant à elle pour objectif de niveler, lisser et mettre de niveau un support. Elle peut enrober ou non les canalisations techniques. La chape de ravoirage peut être constituée de mortier traditionnel, fluide ou allégé.

Puis nous avons la chape de compression. C’est une chape qui est réalisée au dessus d’un plancher hourdis et qui va venir renforcer la résistance mécanique. La chape de compression est en béton armé.

La chape flottante a quant à elle, un rôle de répartiteur des charges en étant complètement désolidarisées de leur support. Pour cela, un polyane, un isolant thermique ou acoustique est présent entre la chape et son support.

La chape de ragréage est une chape de finition qui permet de lisser une surface comme un plancher déjà présent, une dalle ou une chape qui présente des défauts ou toutes autres surfaces de support. De façon générale, l’épaisseur des défauts à corriger ne doit pas dépasser les 12mm. Il existe un grand nombre de ragréage possible. Il est donc une fois de plus important de faire les bons choix en fonction des défauts que l’on souhaite corriger et surtout en fonction du support présent qui viendra accueillir cette chape de ragréage.

IN Construction vous conseil sur l’ensemble des chapes et vous oriente vers celle destinée à votre projet. Nous nous déplaçons pour trouver une solution à votre projet et réaliser ainsi un devis gratuit.

dolor ante. tristique ultricies Donec Phasellus